Partagez | 
 

 Aaron -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kulthy
Admin
avatar

Messages : 462
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 15

MessageSujet: Aaron -   Jeu 16 Mar - 16:14

N'attendez pas de chute à cette histoire, il n'y en a pas. Elle est morte et plus rien n'a de sens pour moi.
"Hell"



Le manque

Le manque =
• fait de manquer, de faire défaut ; insuffisance ou absence de ce qui serait nécessaire.
• absence péniblement ressentie de quelqu'un, de quelque chose, qui laisse une impression de vide ou d'incomplétude.


“ Deux définitions. Les deux se complètent, en quelque sorte. Elles pourraient être fusionnées pou n'en former qu'une. Depuis que tu es partie, j'ai ce manque. Il me ronge de l'intérieur, me bouffe toujours un peu plus. C'est une sensation qui vous donne envie de vous buter. Il est la tout le temps, même dans les meilleurs moment. Il ne part jamais. Ça prend de la place, ça étouffe sans aucune pitié. J'ai appris à vivre avec, réussir à continuer de respirer, refouler les larmes. C'est horrible, maman. C'est de faute. Tu es morte.
Maman, tu es morte et j'ai dû apprendre à vivre sans toi. Papa je ne l'ai jamais connu, c'était plus facile de faire abstraction du manque. Tu me suffisais, ton amour comptait pour deux à mes yeux. Sauf que tu n'es plus là pour me soutenir, m'empêche de me noyer. Chaque jour je coule un peu plus, sans pouvoir m'en empêcher. C'est beaucoup trop dur pour un enfant aussi fragile que moi. Je n'ai en aucun cas la force de surmonter ton absence. Le manque.

On passe tous par sept phases lors d'un deuil. Le choc. Le déni. La colère. La tristesse. La résignation. L'acceptation. La reconstruction.

« Le deuil est divisé en plusieurs étapes. La première étape est le choc, c'est le moment où tu apprends que tu viens de perdre quelqu'un.
La seconde étape du deuil est le déni. Cette étape consiste à ne pas croire en la perte de l'être aimé. Tu n'arrives pas à croire que je vais partir, tu cherches une solution, tu penses que j'ai encore du temps, qu'elle peut vivre. Qu'elle va se réveiller.
La troisième étape sera la colère. Tu voudras tout faire pour la retrouver comme avant. Tu en voudras à tout le monde parce que tu te rendras compte que ça n'arrivera pas... Tu lui en voudras même à elle. Tu la détesteras de partir.
Après l'étape de la colère, vient celle de la tristesse. Tu sais, c'est ce moment où chaque moindre problème est une horreur, où chaque larme ressemble à une lame de rasoir. C'est surement la période que qu'elle redoute le plus de te voir parcourir. C'est cette période qui fera de tes yeux un océan de larmes. C'est aussi cette période qui prendre un malin plaisir à t'enfoncer des aiguilles dans le cœur.
La cinquième étape réside dans la résignation, mais on peut l'assimiler à l'acceptation. Cette étape consiste à accepter tout simplement, tu te résignes à accepter sa mort. Tu te décides à lui dire au revoir.
»

Je t'aime maman. Je crois que j'ai fini mon deuil mais pas parfaitement : il me reste de la colère, une immense tristesse. Tu me manques énormément. J'ai peur d'oublier à quoi tu ressembles, alors je m'accroche bêtement à mes souvenirs qui s'effritent petit à petit. Ça me fait peur, tu étais tout pour moi, je ne pense pas te l'avoir assez dis. J'aurais dû, je regrette profondément. J'aimerais que tu reviennes pour te serrer dans mes bras, que tu me dises "je t'aime" encore une fois, pour ne pas que j'oublie le son de ta voix. Tu es presque morte dans mes bras maman. Je t'ai vu mourir, t'éteindre doucement devant moi. Je n'ai rien pu faire, mon impuissance me ronge. J'ai mal.
Les larmes tracent un sillon sur mes joues. Tout s'embrouille, j'ai juste envie de m'endormir, de tout oublier. Tout pourrait être tellement plus simple. J'en ai souvent marre. De tout, de rien, de toi, de moi.

Je me sens mal parce que je t'en veux terriblement. Parce que la cause de ma tristesse, c'est toi. Alors que tu n'y es pour rien. C'est celui qui t'es rentré dedans. Sauf que quand j'ai mal je pense à toi, pas à l'homme qui t'as tué. Alors ma haine se concentre vers toi, et la douleur explose, envahit tout mon corps, me torture. Ça arrive sans prévenir, et les larmes coulent comme si elles n'allaient jamais s'arrêter.

Je t'aime maman. Pour toujours. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
 
Aaron -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAELAN AARON COLLINS
» aaron k. collins ★ who am I ?
» Paparazzi - Aaron
» Aaron Kylian Collins
» [ABS] Aaron Marshy Alias Jeremy_Gloks mdr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Limits ::  :: Nightthinker :: Freedom-
Sauter vers: