Partagez | 
 

 Chapitre 5 - Alizée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kulthy
Admin
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 04/05/2016
Age : 15

MessageSujet: Chapitre 5 - Alizée   Lun 4 Juil - 17:12

Et me voilà dans le coffre d'une voiture, avec un inconnu qui se vide de son sang. Et en plus une cheville que je soupçonne d'être foulée. Je grimace de douleur, avant de me rappeler de l'ordre de No. Je regarde Aaron, qui se tient toujours le bras.

- Hé, Aaron, lâche ton bras que je vois quelque chose.

Il laisse tomber sa main, et je fronce le nez de dégoût. Du sang sec est étalé tout autour montrant bien que les dégâts sont importants. Ça doit pas être agréable en plus. La trace du canif est bien présente, profonde, large, suintante. Si le muscle est touché, il mettrait du temps à se remettre, sans compter que des points de sutures seraient les bienvenus. Y a pas à dire, la plaie est moche, et sûrement douloureuse. Le sang coule le long de son t-shirt (qui cache surement un bout de la plaie), et une grosse tâche rouge s'étend lentement et en continu tout le long de sa manche. Le haut était bon pour la poubelle, vu le trou sur la blessure en plus.
Je prends rapidement la trousse de secours et l'ouvre. Je regarde à l’intérieur et vois des bandages. Je les sors en vitesse à côté de moi, et prends le désinfectant ainsi que les compresses. Je verse du liquide alcoolisé sur les compresses, avant de prendre une grande respiration. Je sais que ça va piquer, et donc faire mal à Aaron. Je pose doucement les compresses sur son bras, et il grimace de douleur en serrant les dents. Je continue tout de même à tamponner la blessure, jusqu'à enlever toute trace de sang. Je pose ensuite les gazes imbibées de produit à côté de moi, et prends les bandages. Je les enroule plusieurs fois autour du bras d'Aaron, afin de bien protéger sa blessure de toutes sortes d'infections possibles. Manquerait plus qu'il nous fasse une septicémie. On est déjà assez dans la merde. Je me redresse en souriant à Aaron.

- Et voilà ! Normalement ça devrait aller.
- Merci Alizée !
- C'est normal.


Je m'assieds plus confortablement, dos contre un des côtés du coffre. Je ferme les yeux et repense aux derniers événements.
Quand No m'avait dit d'aller aider Aaron, je m'étais précipité dans le tas d'Atteints. J'en avais compté une trentaine. Peut-être un peu moins ou un peu plus... Je m'étais débrouillée pour en tuer plusieurs, avant de remarquer que le groupe paraissait plus petit. J'avais remercié intérieurement No et Jack pour leur intervention. Ensuite, j'avais rejoint Aaron. On avait discuté un petit peu en essayant tant bien que mal de se défendre. Nous avions échangé nos prénoms, et quand je lui avais demandé comment ce couteau avait atterri dans son bras, il avait répondu que c'était trop long à expliquer. Ensuite on s'était débrouillé tant bien que mal, chacun de notre côté. Jack et No avaient fini par arriver, et quand je les ai vus j'ai été distraite un instant. Instant pendant lequel je me suis prise les pieds dans un des cadavres, ce qui m'avait fait tomber tête la première, me tordant la cheville au passage. Ensuite j'avais été séparé des autres, essayant de me démmerder avec une cheville en moins, un couteau ensanglanté, et un Atteint, animé par l'envie de me tuer, à laminer. Quand tous les Atteints avaient été tués, Jack m'avait aidé à aller jusqu'à la voiture. Et nous voilà tous là, sur la route de...

- No ?! On va où en fait ?
- Mais j'en sais rien putain ! Je suis tout aussi paumée que vous ! Jack, on est près de quoi ?
- Comme on avait dit, Carrefour, Ikea ect....


J'attends la suite, attendant que quelqu'un rompe le silence.

- Bon. On va à Ikea,
répond No.
- D'accord ! m’exclamè-je

Je regarde Aaron, qui ne bouge pas, en face de moi, dans la même position.

- Hé Aaron ?
- Ouais ?
Dit-il en relevant la tête.
- Maintenant tu peux nous dire comment t'as reçu ce canif non ?


Il hoche légèrement la tête.

- En fait, c'est hyper court. Mais j'avais pas envie de parler pendant que je me défendais.
- Ah, donc en fait je t'emmerdais,
je marmonne.
- Oui, affirme-t-il avec un sourire idiot.

J'hausse les yeux au ciel en soupirant.

- C'est juste un Atteint qui me l'a planté dans le bras alors que j'essayais de m'enfuir à la suite de ma sœur jumelle. Il m'a blessé et j'ai du partir du côté opposé à celui de ma sœur. Je me suis enfui jusqu'à l'endroit où vous m'avez trouvé.
- Tu as une soeur jumelle ?!


Il me fixe bizarrement.

- C'est ce que je viens de dire.
- Aha...
dis-je avec sarcasme.

Il rigole légèrement. Je ferme ensuite les yeux, et tombe dans le monde des rêves deux minutes après. Autant dire que je suis plus que fatiguée. Je me réveille en sursaut, surprise par la voix de Noémie qui crie quelque chose. Je me redresse en marmonnant un ou deux jurons, et frotte mes yeux. Aaron me regarde, amusé.

- Il se passe quoi ? je demande, encore endormie.
- On est arrivé, mais vu notre état, on va pioncer un coup.
- Tu veux que je reste éveillé pour surveiller ? Comme je viens de dormir un peu...
- Fais comme tu veux, de toute façon si des Atteints essayent d'entrer, on les entendra.
- Pas faux...


Je masse mes tempes avant de regarder par la vitre du coffre. Je vois un bout du bâtiment Ikea, et son bleu pique mes yeux encore ensommeillés. Je regarde plus à gauche, et vois des Atteints. Je me crispe immédiatement et attends pour voir ce qu'ils font. Mais ils s'éloignent jusqu'à ce que je ne les vois plus. Je me détends et me relève un peu, et regarde Mélodie, Sacha et Alice déjà en train de dormir. Je dérive ensuite sur les sièges avant, et sourie en voyant Jack et Noémie commencer à s'endormir. Je me rassieds dans la même position qu'avant, et pose mon regard sur Aaron, qui dort déjà, me plongeant dans mes pensées.
Deux heures ou plus après, alors que je commençais sérieusement à m'emmerder, Aaron ouvre les yeux. Surprise, je cligne des yeux et le regarde se remettre en position assise. Pendant qu'il dormait, il était tombé et avait fini par dormir allongé dans le coffre plein de sang. Et comme le coffre est petit, j'avais fini par ne plus avoir de place. J'en ai vite eu marre, et j'ai étendu mes jambes en les posant sur les siennes. Enfin il ne le saura jamais, comme il dormait. Je replie mes jambes en vitesse, et il ne s’aperçoit de rien. Il passe un main dans ses cheveux et me regarde comme si j'étais une extraterrestre, mais finit par cligner des yeux. Je pourrais parier qu'il avait oublié qui j'étais.

- Hey, je murmure.

Je l'entends marmonner quelque chose de plutôt incompréhensible, et fais un sourire mi moqueur, mi amusé. Je me redresse en entendant les autres commencer à se réveiller eux aussi et vois Jack s'étirer comme il peut dans la petite voiture. Dix minutes plus tard, tout le monde est réveillé.

- Et maintenant, on fait quoi Alizée ?
me demande Sacha.
- On regarde autour d'Ikea voir si il y a des Atteints non ? Jack, Noémie ?


Jack de tourne vers moi avant de répondre.

- Ça sert pas à grand chose... Autant entrer, tuer, et bloquer tous les accès possibles.

Noémie se tourne à son tour vers moi.

- T'as raison, mais je veux vérifier le bras d'Aaron.


Aaron se relève dans la même position que moi, a genoux, menton posé sur les sièges des petits.

- Moi ça me va ! On fait comment ? On se sépare ? Un groupe va voir dans Ikea, et l'autre reste dans la voiture ? demande le garçon.
- Jack et moi on va voir dans Ikea ? Et vous vous restez là ? Amener les petits serait du suicide... dis-je en réfléchissant.
- Mélo, Sacha, vous arriveriez à vous battre ? Questionne Noémie.
- Faut plusieurs groupes, c'est grand, et y pourrait avoir une embuscade, répond Jack.
- Donc ils n'ont pas le choix, s'exclame Aaron.
- Exactement, je souffle.

Sacha et Mélodie hochent la tête, la peur dans les yeux.

- Et si on sait pas se battre ?
demande Sacha.

Mélodie me fixe et ça me sert le coeur.

- On est vraiment obligé de les amener ?
Je demande en regardant tour à tour Jack, Aaron et Noémie.
- Bah t'apprendras, on sera pas toujours là, faut vous sortir les doigts du cul. On se bat ou on crève, dit la jeune fille en regardant Sacha et Mélodie.
- Ouais, marmonnent Mélo et Sacha en même temps.

Je ne dis rien, et attends que Jack déverrouille la voiture. Une fois que c'est fait, Noémie et Jack sortent de la voiture et viennent m'ouvrir le coffre. Je sors en vitesse, sur un pied, et m'étire rapidement. Aaron sort à son tour et va vers Noémie pour qu'elle puisse regarder son bras. Mélodie et Sacha viennent me voir, et je retourne vers la voiture à cloche pieds pour aller voir Alice. Je la détache de son siège et la porte avant de la poser au sol. Il faut bien qu'elle marche.

- Bon on est quatre à aller dans Ikea. On met qui avec qui ? Je demande en m'appuyant sur la voiture.
- Al avec Mélo, Jack avec Sacha, comme ça, vous serez quand même en "sécurité".

Les deux enfants hochent docilement la tête, et je retourne à cloche pieds prendre mon couteau dans le coffre, avant de m'asseoir sur ce dernier.

- J'fais comment avec ma cheville ?
Demandé-je sans vraiment parler à quelqu'un en particulier.

Aaron regarde mon pied, avant de hausser les épaules.

- T'as pas le choix Princesse.


Je cligne des yeux avant de le regarder avec une tête de poisson sorti de l'eau.

- D'où tu m'appelles comme ça ?!


J'entends Noémie ricaner, et Jack lancer un : "Houuuuuuuu... Rapprochement..."

- Vos gueules vous...
je souffle à leur adresse.

Aaron, pas le moins du monde gêné, hausse de nouveau les épaules.

- J'sais pas, c'est comme ça, t'as une tête à t'appeler comme ça. Puis tu fais un peu ta princesse non ? T'es renommé, c'est officiel.


Les yeux ronds, je ne parle plus. D'accord... De toute façon, je crois que j'ai pas le choix. Je secoue la tête, avant de retoucher le sol.

- Si ça te fait plaisir... Fait comme tu veux,
je soupire. Bon, on y va ?
- Aaron, dans le coffre, zou !
Dit-elle en désignant le coffre. Et regardez si y a de la bouffe en même temps.

Aaron rentre dans le coffre et prends mon sac.

- Y a manger la dedans !
- Sans blague, c'est mon sac ! J'ai pris à manger avec moi quand même !
- Y'en a aussi dans le mien, mais je comptais garder les conserves pour quand tout ce qui est périssable sera... Mangé ou moisi quoi.
- Donc on fait quoi ?
Demande Aaron.
- Toi, je regarde ton bras, mais je doute que tu aimes ce que je te réserve.


Je marche en boitant vers Jack, Mélo et Sacha.

- Bon nous on y va et on mange après. On vous laisse avec Alice !


On part tous les quatre vers Ikea, en ligne. Arrivés devant la porte : problème. La porte est vérouillée, et casser la vitre serait un problème étant donné qu'après on ne serait plus en sécurité. J'interroge Jack du regard, et attends sa réponse.

- Tu sais si y en a une autre ? demande-t-il en scrutant la façade.
- Ouais. Sur le côté y a des escaliers, et en haut y a une porte de secours.
- On tente.
- OK !


On se dirige tous vers les escaliers, et on les monte deux par deux. Arrivés en haut, Jack pousse la porte, avant de la secouer un peu. Elle finit par céder, et je soupire de soulagement. On entre tous les quatre prudemment, en réalisant qu'il fait tout noir dans Ikea, étant donné qu'il n'y a plus d’électricité.

- Tu peux trouver comment allumer Jack ? demandé-je en tâtant le mur de mon côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://no-limits.forumactif.org
 
Chapitre 5 - Alizée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Limits ::  :: Nightthinker :: The stories :: Le mal-
Sauter vers: